High-tech

Activision Blizzard publie un trimestre record : le jeu vidéo ne connaît pas la crise

Alors que les secteurs du tourisme et de l’aviation civile traversent une crise économique sans précédent, celui des jeux vidéo a pleinement profité des périodes de confinement. Résultat, le studio Activision Blizzard (l’un des plus grands du monde) vient de publier un trimestre record. Une annonce qui a ravi les fans et les investisseurs, mais qui a également ravivé certaines critiques de la part des employés.

L’action Activision Blizzard a presque doublé en un an

Le 5 août 2019, l’action Activision Blizzard valait 46,10 $. Le 4 août 2020, à l’annonce d’un trimestre record pour le studio, l’action atteignait 86,45 $. Une augmentation très impressionnante qui a fait plaisir aux actionnaires, mais également aux investisseurs qui placent leur argent en ligne sur des CFD.

D’une manière plus générale, c’est une excellente nouvelle pour l’économie mondiale. Si la pandémie a modifié les habitudes de consommation, elle a pu profiter à certains secteurs. L’ennui du confinement a poussé les joueurs à consommer plus de jeux et cela se ressent sur les valeurs boursières du secteur. Si l’on en croit les habitudes des utilisateurs de plateformes comme Saxo, cela a également eu un impact sur les marchés du Forex, pourtant différents de celui des CFD.

Un succès partagé par tout le secteur vidéoludique

Le succès d’Activision Blizzard est particulièrement éclatant. Activision peut se vanter d’un chiffre d’affaires de 838 millions d’euros au dernier trimestre, soit une augmentation de 270 % par rapport à la même période l’année dernière. Blizzard, de son côté, a généré 389 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une augmentation de 20 %.

D’autres grands studios profitent de la situation. King et son célèbre Candy Crush restent numéro un sur les plateformes mobiles avec 466 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 11 % d’augmentation sur un an. Pour finir, des studios plus petits et moins connus ont également pu profiter de la vague d’intérêt des joueurs.

De vives critiques s’élèvent contre Activision Blizzard

Évidemment, le succès d’Activision Blizzard ayant attiré l’attention de la presse, il a aussi permis à certains employés de se faire entendre. Il semblerait que les disparités salariales et les conditions de travail dans le studio soient absolument catastrophiques. Les développeurs y travailleraient comme à l’usine pour des salaires de misère, tandis que le PDG augmente inlassablement ses bonus.

Une situation qui vient entacher la réputation du studio déjà bien abîmée par ses rapports avec le gouvernement chinois. Activision Blizzard a pratiqué une censure acharnée contre tous les joueurs professionnels et streameurs exprimant une opinion hostile vis-à-vis de la Chine. Bref, un grand succès en bourse qui cache une réalité plus sombre et pourrait pousser les joueurs au boycott.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *